Politique

PLAN BATIMENT DURABLE-LOGO

PLAN BATIMENT DURABLE

Philippe Pelletier, avocat, Président du Plan Bâtiment Durable

RAPPORT D’ACTIVITE 2014

LE BATIMENT ET LA CONSOMMATION D’ENERGIE
LE CONTEXTE INTERNATIONAL ET EUROPEEN DE L’EFFICACITE ENERGETIQUE
LES OBJECTIFS NATIONAUX DE TRANSITION ENERGETIQUE
LES LOIS ET PROGRAMMES STRUCTURANTS
LE SUIVI ET LA MESURE DES OBJECTIFS

ENTRER DANS L’ERE NUMERIQUE

LE CHANTIER BIM ET GESTION DE PATRIMOINE
PLAIDOYER POUR LA MAQUETTE NUMERIQUE
VERS UNE CARTE VITALE DES LOGEMENTS
LE NUMERIQUE ET LE BATIMENT
OBJET D’UNE MISSION MINISTERIELLE SPECIFIQUE
INFORMATION, PEDAGOGIE, ET FORMATION
LE NUMERIQUE, UN OUTIL AU SERVICE DE LA FILIERE

Rapport PDF :

PLAN BATIMENT DURABLE-RAPPORT-2014-1-5

PLAN BATIMENT DURABLE-RAPPORT-2014-2-5

PLAN BATIMENT DURABLE-RAPPORT-2014-3-5

PLAN BATIMENT DURABLE-RAPPORT-2014-4-5

PLAN BATIMENT DURABLE-RAPPORT-2014-5-5

_____________________________________________________

 

MISSION NUMERIQUE DU BATIMENT-1

Rapport 

Mission Numérique Bâtiment

Bertrand DELCAMBRE
Décembre 2014

Bertrand Delcambre a défini 4 axes principaux :

1. Convaincre et donner envie à tous les acteurs, et notamment aux maîtres d’ouvrage

Cible privilégiée : toutes les petites structures TPE/PME. Parmi les actions envisagées :

- promouvoir, « sous forme de concours et d’appels à projets », des expériences et démonstrations
- mettre en évidence de la façon la plus précise possible tous les gains apportés et les écueils à éviter
- élaborer un corpus de documents de référence (notamment pour guider la maîtrise d’ouvrage) et des « kits pédagogiques » de vulgarisation.

« La création d’un portail national du numérique et l’animation de réseaux d’acteurs permettraient de porter l’essentiel de ces actions » plaide Bertrand Delcambre.

2. Répondre aux besoins d’équipement et de montée en compétences numériques des acteurs, notamment des TPE/PME 

- encourager et démultiplier les formules de formation continue, telles que le mastère spécialisé BIM de l’ENPC et de l’ESTP,
- développer toute une panoplie d’outils de formation en ligne pour toucher le plus grand nombre sans avoir besoin de déplacer les artisans
- promouvoir les programmes d’apprentissage de ces outils dans les formations initiales du monde du bâtiment
- soutenir les initiatives de plate-formes collectives qui mutualisent l’accès aux ressources matérielles et logicielles.

3. Développer des outils adaptés à la taille de tous les projets 

« Tous les intervenants du projet n’ont pas besoin de maîtriser l’intégralité des informations contenues dans la maquette numérique, et tous les projets n’ont pas besoin d’une maquette extrêmement détaillée », explique Bertrand Delcambre. Pour développer des outils adaptés à la taille des projets et aux différents métiers, son rapport recommande :

- d’élaborer des cahiers des charges appropriés aux différents métiers (de la conception à l’exploitation) pour stimuler l’offre des éditeurs de logiciels,
- de créer des « kits BIM » adaptés aux projets de taille modeste
- de stimuler de nouvelles techniques de relevé des bâtiments existants rapides et peu coûteuses pour travailler sur les problématiques de réhabilitation et d’exploitation.

4. Installer la confiance dans l’Écosystème du Numérique Français

« Pour que le BIM puisse effectivement servir à mieux gérer les interfaces et à partager une information de meilleure qualité, il faut assurer l’interopérabilité entre les logiciels et définir des formats de données utilisables par tous » explique le rapport. Bertrand Delcambre propose donc :

- d’organiser et soutenir la représentation de la France (des intérêts de sa filière construction) au sein des instances de normalisation aux niveaux européen et international (CEN et ISO),
- de mettre en place un dispositif de signes de confiance adapté aux outils, aux acteurs et aux projets,
- d’élaborer des bibliothèques de composants et de systèmes constructifs génériques, et les mettre à disposition de la filière.

Consultez le rapport dans son intégralité

ou

Mission Numérique Bâtiment-Rapport Delcambre-1401202

_____________________________________________________

PLAN BATIMENT DURABLE-LOGO

Charte d’engagement relative à la Garantie de Performance Energétique Intrinsèque (GPEI)

La définition de la GPEI établie le 11 juillet 2013  dans la « Charte d’engagement relative à la Garantie de Performance Energétique Intrinsèque (GPEI)«  prolongement du PLAN BATIMENT DURABLE. Elle repose sur des consommations calculées et a pour objet de garantir au stade de la construction, un niveau maximal de consommation prédéterminé entre les deux parties. 

Distinguant les chiffres de consommation annoncés : réels ; prévisionnels ; conventionnels, elle permet d’exclure les aléas de l’exploitation de l’ouvrage : comportement des occupants, rigueur climatique exceptionnel, défauts de mise en oeuvre.

Elle a été validée par les acteurs de la maîtrise d’oeuvre, de l’ingénierie et des courtiers en assurance. Cette garantie se focalise pour l’instant sur les immeubles tertiaires neufs. 

PBD-Charte GPEI-130711

_____________________________________________________

PLAN BATIMENT DURABLE-LOGO

PLAN BATIMENT GRENELLE

GROUPE DE TRAVAIL « INNOVATION »

LEVIERS A L’INNOVATION DANS LE SECTEUR DU BATIMENT

Rapport final – septembre 2011

GROUPE DE TRAVAIL « INNOVATION » DU PLAN BATIMENT GRENELLE
PILOTES DU GROUPE DE TRAVAIL
Inès Reinmann – Acxior Corporate Finance
Yves Farge – Académie des Technologies

RAPPORTEUR DU GROUPE DE TRAVAIL
Florian Rollin – Plan Bâtiment Grenelle

PLAN BATIMENT GRENELLE-1109

_____________________________________________________

INNOVATION-2

Technologies clés 2015

Ministre de l’Industrie, de l’Énergie et de l’Économie numérique

MINISTERE DU REDRESSEMENT PRODUCTIF-Technologies clés 2015-EXTRAIT MAQUETTE NUMERIQUE