GPEI – Garantie de Performance Energétique Intrinsèque

GPEI – Garantie de Performance Energétique Intrinsèque

La définition établie le 11 juillet 2013  dans la « Charte d’engagement relative à la Garantie de Performance Energétique Intrinsèque (GPEI)«  prolongement du PLAN BATIMENT DURABLE. Elle repose sur des consommations calculées et a pour objet de garantir au stade de la construction, un niveau maximal de consommation prédéterminé entre les deux parties. 

Distinguant les chiffres de consommation annoncés : réels ; prévisionnels ; conventionnels, elle permet d’exclure les aléas de l’exploitation de l’ouvrage : comportement des occupants, rigueur climatique exceptionnel, défauts de mise en oeuvre.

Elle a été validée par les acteurs de la maîtrise d’oeuvre, de l’ingénierie et des courtiers en assurance. Cette garantie se focalise pour l’instant sur les immeubles tertiaires neufs. 

 

AUTRES SOURCES :

LE MONITEUR11/07/2013

« Charte d’engagement à la Garantie de Performance Energétique Intrinsèque, concept visant à garantir, sur une durée donnée, un seuil de consommation maximale théorique pour les 5 usages réglementaires, en excluant le comportement des occupants. »

Remarque :
Le texte ne contraint pas ses signataires à recourir à la GPEI mais les engage à partager cette définition et à mettre en œuvre un outil de simulation énergétique dynamique spécifique qui permettra de fournir les consommations du bâtiment sur lesquelles s’appuiera la garantie.
La définition introduite dans la charte précise que la GPEI « a pour objet de garantir de façon contractuelle et librement décidée entre les acteurs concernés une efficacité énergétique au stade de la conception et des travaux » et qu’elle se base sur « des consommations calculées au moyen de logiciels, et non mesurées grâce à des comptages. »